TABLE DES MATIÈRES | RETOUR

Travailler pour un grand groupe pétrolier

Comment est le travail chez ExxonMobil Benelux? De quels emplois s'agit-il en fait? Nous avons demandé à deux jeunes collaborateurs de partager leur expérience: Bart van Praet, Contact Engineer et Jenny Maassen, étudiante. Ils racontent leur travail et leurs projets d'avenir.

'Sneak Preview vraiment génial'

Bart van Praet (23) est contact engineer pour ExxonMobil à Anvers. Il est concerné par le processus de raffinage. Pour les amateurs: il surveille l'augmentation du taux d'octane des composants de l'essence par reforming catalytique dans le power former. C'est ainsi qu'il travaille directement à la qualité du carburant. "Apporter une petite amélioration peut ajouter beaucoup de valeur."

TEXTE ERIK HANNEMA | PHOTOS WILLEM BLAUW

Avec ses collègues anversois et ceux des autres raffineries d'ExxonMobil, Bart continue à travailler à l'optimalisation du processus de raffinage. "En Europe, nous travaillons ensemble. Ceci est très agréable car en fin de comptes nous faisons la même chose et avons souvent les mêmes problèmes et les mêmes idées. Quand on peut les aborder ensemble, cela livre un meilleur résultat."

Donner le ton | Bart est entré en contact avec ExxonMobil pendant ses études de technologie chimique à l'Université Catholique de Louvain. "L'université offre sans obligation la possibilité aux étudiants de faire un stage. Moi j'étais intéressé. J'ai pris contact avec ExxonMobil et j'ai été accepté comme stagiaire". Avant cette époque, il était déjà intéressé par le monde pétrolier. "C'est incroyable comme ce produit est important pour notre société. Le prix du pétrole à un grand impact sur l'économie mondiale. C'est un produit dont tout le monde a besoin. Voilà pourquoi l'industrie pétrolière donne le ton dans le monde. Cela m'a paru fantastique de pouvoir être actif dans un secteur aussi essentiel." Le stage lui a tant plus qu'il a voulu en savoir plus sur ExxonMobil. Il s'est inscrit au programme de trois jours Sneak Preview. "C'est un cours express ExxonMobil. L'on vous montre à un train d'enfer tous les aspects du groupe. C'est sympathique et instructif, car lorsque l'on travaille à la raffinerie on ne voit plus que le côté technique. Il y a évidemment plus. Le marketing, la stratégie, etc. En petits groupes, l'on travaille des cas."

Bon mélange | Le Sneak Preview ce n'est pas seulement travailler fort. "Nous étions 30 étudiants. Pas seulement des Flamands. La moitié était Néerlandais. Sur les trois soirées, nous sommes sortis deux fois. Nous avons dormi une nuit à Rotterdam à l'hôtel New York et une nuit à Anvers à l'hôtel Astrid Plaza. J'ai trouvé cela amusant et varié. Un bon mélange entre travail et détente." Pour Bart, le Sneak Preview a été l'élément déterminant qui lui a fait choisir ExxonMobil. "Je connaissais bien sûr déjà l'entreprise par mon stage précédent. Mais ce sont ces trois jours où l'on a l'occasion de voir beaucoup d'aspects différents d'une telle grande entreprise, qui m'ont convaincu. J'aurai ici toutes les chances de grandir. À la raffinerie d'Anvers mais aussi au niveau international."

Avenir | Il travaille maintenant depuis quelques mois en tant que contact engineer chez ExxonMobil à Anvers. Cela lui convient très bien. Il ne veut pas non plus regarder trop en avant vers l'avenir. "Je suis encore jeune et pour l'instant je suis très bien où je suis. Je trouverais fantastique de pouvoir à l'avenir faire carrière à l'étranger, mais d'abord c'est ici que je veux fournir du beau travail!"

'Pas de seuils'

De la salle de cours à un oil major de 80.000 employés. Jenny Maassen (24) est étudiante en Process Engineering a l'Université Technique d'Eindhoven. Elle a fait un stage chez ExxonMobil à Notre Dame de Gravenchon, en France. Travailler sur l'immense site chimique a été une expérience fascinante pour l'étudiante en process-engineering. "Je ne me suis pas du tout sentie 'simple stagiaire'. J'étais simplement un des ingénieurs."

Un Process engineer est un véritable spécialiste. Il dirige sa partie du processus dans l'usine ou la raffinerie chimique. Son but final est le même que celui d'un sportif: améliorer toujours les prestations. Mais, un processus vieux de plusieurs dizaines d'années tel que la fabrication de gasoil peutil encore être amélioré? Jenny, persuadée: "Les processus peuvent toujours encore être perfectionnés. Plus efficace plus productif. Et, ce qui est surtout important les dernières années, plus durable. Nous essayons actuellement d'adapter les éléments de la chaîne de production pour qu'ils exigent moins de énergie et diminuent leurs émissions de Co2. Ce sont de beaux défis."

Sneak preview | Elle est entrée en contact avec ExxonMobil par le programme sneak preview. Un traineeship abrégé dans lequel les étudiants apprennent en quelques jours à connaître l'entreprise et travaillent ensemble à un certain nombre de cas (voir aussi l'article à la page précédente). Jenny: "Ce qui était bien, c'est que nous nous sommes occupés d'un problème avec lequel les process engineers d'ExxonMobil Chemical étaient confrontés dans la pratique. C'était intéressant de voir plus tard comment ils l'ont résolu." Au cours du Sneak Preview Jenny a pris contact avec un recruteur. Cela l'a menée à un endroit de stage sur le site gigantesque de Notre Dame à Gravenchon. "Un espace très étendu où ExxonMobil fabrique les produits le plus divers. Des gaz jusqu'aux plastiques. Aux PaysBas, ExxonMobil les fabrique à différents endroits. L'on peut alors aller de l'un à l'autre en bicyclette. En France, il faut une voiture pour cela."

Chaleureux | Elle a beaucoup aimé la partie qui fabrique le polyéthylène, une matière première pour le plastique. Son impression ne concorde pas du tout avec l'impression qui certains externes peuvent avoird'un grand groupe pétrolier américain. "J'y ai trouvé un entourage chaleureux. Tout le monde était très concerné. J'ai toujours pu entrer chez les collègues ou les managers. C'était agréable d'y être stagiaire. J'ai travaillé comme tout le monde dans l'équipe, comme un process engineer à part entière. C'est fantastique qu'une telle grande entreprise donne tant de responsabilités". Elle ne sait pas encore si, quand elle aura terminé ses études, elle "reviendra" chez ExxonMobil. Jenny: "Tout m'a véritablement beaucoup plu, mais il y a évidemment d'autres sociétés. Je vais me renseigner dans les mois qui viennent. Chez ExxonMobil, je sais en tout cas maintenant ce que j'aurais: un poste de travail chaleureux et dynamique."

 Print

TABLE DES MATIÈRES | RETOUR